Comment soigner naturellement les maladies d’hiver ?

Comment soigner naturellement les maladies d’hiver ?

17 juillet 2020 0 Par Jane

Quand la température commence à baisser, cela annonce aussi le retour des virus de l’hiver. Grippe, rhume, gastro-entérite, angine, bronchiolite et bien d’autres maladies apparaissent. Elles attaquent tout le monde, petits et grands, hommes et femmes.

Elles provoquent souvent des fortes fièvres ou bien des toux étouffantes et bien d’autres symptômes. Comment alors les prévenir et les éviter, comment les soigner et comment éviter les complications ? Point sur les soins ou les approches naturelles agissantesdont celles qui nécessitent l’usage d’inhalateur et celles qui sont utilisées avec d’autres manières,contre ces maladies hivernales.

Les maladies courantes en hiver

  • Le rhume

C’est l’une des maladies les plus courantes pendant la saison hivernale. Il se caractérise par une hausse de la température, un nez qui coule et généralement une toux. Cette infection virale attaque la sphère ORL. Pour le prévenir, l’idéal est de toujours se protéger contre le froid. Il faut alors porter des vêtements chauds à longueur de journée et même pendant la nuit. Il faut également éviter de prendre des repas froids. Comme prévention naturelle, le thé au gingembre avec ou sans citron est habituellement recommandé. Quand les symptômes commencent à apparaitre, il faut optimiser la défense naturelle de l’organisme en prenant des produits anti-inflammatoires comme le miel. L’inhalation naturelle aux huiles essentielles permet aussi de déboucher le nez et de réduire la toux ainsi que les douleurs dues à la gorge asséchée. Comme HE, celle du ravintsara, d’eucalyptus radié, du pin sylvestre ou encore du gingembre sont parfaites. Elles ont des vertus décongestionnantes des voies respiratoires, expectorantes, antivirales et antiseptiques.

  • La grippe saisonnière

Trop souvent banalisée et négligée, cette maladie est l’une des principales causes de mortalité infectieuse dans l’Hexagone. Cette infection virale aigue se distingue de la grippe banale ou d’un rhume par sa possibilité de s’aggraver. Caractérisée par une fièvre intense, une toux sèche, une grande fatigue, des courbatures, des maux de tête, elle attaque surtout les personnes fragiles comme les personnes âgées, celles qui souffrent de maladies chroniques ou de déficit immunitaire. Bien qu’il existe désormais un vaccin contre la grippe saisonnière, celui-ci n’agit qu’entre 2 à 3 semaines après l’injection. L’usage d’inhalateur est l’une des préventions de cette maladie. Ce dispositif permet d’éliminer les virus et de réduire les risques de contamination. Il est aussi possible de faire une inhalation naturelle aux huiles essentielles pour optimiser les défenses immunitaires et dégager les voies respiratoires. D’autres simples gestes comme le lavage régulier des mains ou l’usage d’un gel désinfectant permettent de réduire les risques d’attraper la maladie.

  • La gastro-entérite

Il s’agit d’une maladie qui attaque principalement l’appareil digestif et qui cause des douleurs au ventre, des nausées, des diarrhées, vomissements, une forte fièvre, etc. Plus d’un million de personnes sont victimes de cette maladie chaque hiver sur le territoire français et elle atteint son pic au début du mois de janvier. Bien qu’elle semble bénigne, elle peut engendrer des symptômes graves comme la déshydratation et peut s’avérer dangereuse pour les personnes fragiles. La transmission de la maladie se fait généralement par les contacts directs entre une personne malade et une autre, les contacts avec les aliments ou les objets souillés. Pour l’éviter, il faut donc désinfecter régulièrement les matériels et équipements touchés par les malades. Il faut aussi penser à assainir l’air pour éliminer les bactéries et les virus en utilisant un inhalateur ou bien en faisant une inhalation naturelle aux huiles essentielles. L’huile essentielle de camomille est l’une des plus réputées contre cette infection. Il est aussi possible d’utiliser la plante brute dont principalement les fleurs pour en faire une infusion ou un gargarisme.

  • L’angine

L’angine commence par des picotements à l’intérieur de la gorge. L’infection touche principalement les amygdales et peut facilement atteindre le pharynx. Outre les virus, certaines bactéries peuvent aussi être à l’origine de cette maladie qui se caractérise par un mal de gorge intense, une difficulté à avaler même la salive et des douleurs. Elle peut même provoquer des maux de tête, de la fièvre, etc. Selon les cas, cette pathologie d’hiver peut être appelée angine rouge ou angine blanche. Comme toutes les maladies qui touchent la sphère ORL et qui proviennent de virus, l’usage d’inhalateur permet de réduire les risques d’attraper l’angine. Les produits utilisés avec ce type de dispositif comme les huiles essentielles détruisent les virus. Il est aussi possible de prendre les HE par voie orale mais avec modération. Quelques gouttes d’HE d’arbre à thé, de menthe poivrée ou de niaouli permettent de soulager les douleurs. Elles sont anti-infectieuses et immunostimulantes. Elles peuvent donc être utilisées à titre préventif ou bien pour soigner. Elles peuvent aussi être usées pour diminuer les risques de contamination chez les autres personnes saines dans les alentours.

Les précautions à prendre

Que ce soit pour prévenir, pour soigner ou bien pour soulager les douleurs et les symptômes des maladies d’hiver, il faut toujours faire attention aux produits utilisés bien qu’ils soient naturels. Il faut avant toute chose bien s’informer sur leur fonctionnement. C’est seulement en connaissant les caractéristiques des plantes par exemple, qu’on puisse les choisir selon la maladie à soigner. Ensuite, il est nécessaire de bien suivre le dosage indiqué par les professionnels. Même si la méthode à utiliser est l’inhalation naturelle aux huiles essentielles par exemple, les HE doivent être bien dosées. Et pour finir, il est toujours indispensable de connaitre les avis des professionnels. Certaines personnes peuvent en effet, ne pas supporter les soins naturels. L’usage d’inhalateur est par exemple prohibé pour les personnes qui souffrent de maladies des voies respiratoires comme l’asthme. Les personnes fragiles comme les enfants de bas âge ou les femmes enceintes et allaitantes ne peuvent pas non plus utiliser des huiles essentielles malgré leur puissance. Il y a aussi des personnes qui développent des allergies particulières ou des intolérances contre certains produits comme le miel, le lait, etc. Elles ne peuvent donc pas utiliser tous les remèdes naturels proposés. Il faut ainsi bien sélectionner les solutions à adopter pour soigner naturellement les maladies d’hiver.