Comment monter une boite en France ?

19 septembre 2022 0 Par Geraldine

Avant de monter une quelconque boite, et ce à n’importe quel endroit, il faut déjà savoir ce qu’est exactement. Pour monter une boite en France, comme tout autre pays, il y a quelques règles à savoir et à suivre. Il faut consulter un professionnel pour des conseils personnalisés, car les informations qui vont se tenir ici seront données de manière globale.

 

Qu’est-ce qu’une boite ?

Une boite est aussi appelée communément entreprise ou société. Il s’agit donc d’une personne morale ayant une forme juridique. La durée de vie d’une entreprise peut être déterminée avec exactitude. Bien entendu, la dérogation à la règle est toujours présente. Ainsi, en cas de faillite et de liquidation judiciaire, son existence peut cesser plus précocement. Sur la forme, il existe plusieurs sortes d’entreprises : SARL, SARLU, SA, EURL, etc. Pareillement pour la taille : Micro entreprise, PME, grande entreprise. On a également le domaine de l’artisanat qui est régi par d’autres dispositions spéciales. En somme, on parle de boite dès lors qu’il s’agisse d’une société à un seul ou plusieurs associés, peu importe sa forme et sa taille, qui exerce une activité commerciale (à but lucratif).

Monter une boite en France : ce qu’il faut savoir

Généralement, dans tous les pays, y compris la France, pour monter une boite, il faut réunir quelques pièces. C’est ainsi qu’il faut :

  • Un statut : le document en question peut être rédigé par soi-même et être par la suite enregistré, ou directement rédigé par un professionnel comme un avocat ou un notaire. Le notaire est préférable, car il s’agira alors directement d’un acte authentique et directement enregistré.
  • Un contrat de bail commercial : le contrat de bail commercial est indispensable pour le désigner le siège de l’entreprise. Ensuite, peu importe le ou les adresses physiques.
  • Une carte fiscale et une carte statistique : c’est un document qui atteste l’enregistrement de la société au centre fiscal, en guise de preuve qu’elle est bien formelle et est assujettie à un système fiscal.
  • Un extrait du registre de commerce et des sociétés : c’est un document qui atteste l’enregistrement de la société auprès du service concerné (tribunal)

Évidemment, pour avoir ces pièces, il y a encore de nombreuses procédures à passer et de nombreuses autres pièces à réunir. Cependant, c’est l’essentiel à savoir.

Faire appel à un professionnel

Dans la création d’une entreprise en France, il est parfois nécessaire de se faire assister par un professionnel comme le Coach Nicolas Vidal. Ce genre de prestataire ne connait pas seulement les procédures de création dans les détails, mais il connait également les chemins les plus courts et les plus aisés pour monter sa boîte. Par exemple, il est possible de montrer sa boite via internet, sans déplacement. Ensuite, une fois la société sur pied, la prestation fournie peut aller plus loin. Des conseils de développement peuvent aussi être donnés. Par exemple, une assistance dans la promotion d’un produit. Il peut aider dans le marketing digital, une spécialité de Nicolas Vidal.