L’hypnose est un état de conscience altéré?

L’hypnose est un état de conscience altéré?

11 avril 2020 0 Par Barbara

L’hypnose est un état de conscience altéré, auto-induit ou hétéro-induit, dans lequel des changements psychologiques et physiologiques.  Cet état altéré de conscience, également appelé transe ou état hypnotique, se situe entre le conscient et l’inconscient, à un point médian ou “inconscient”.
Ce point médian ou déconscient est le meilleur moyen de parler ou d’influencer volontairement, du moins d’essayer, l’inconscient.

Nous, dans notre cabinet d’hypnose toulon, partons du principe que l’inconscient est le lieu où se trouvent toutes les informations, les émotions et les expériences qui nous parviennent tout au long de la vie, qu’elles soient intégrées ou non dans la vie quotidienne. L’inconscient est situé dans l’hémisphère non dominant (généralement le droit), et il est établi que son fonctionnement est non critique, intemporel, holistique, inductif, symbolique et intégrateur. Loin de la critique, de la déduction, de la logique temporaire et partielle de l’hémisphère dominant (généralement celui de gauche).

Nous sommes tous plus ou moins influençables.

C’est une caractéristique de l’espèce qui nous suppose un certain avantage évolutif, elle facilite et simplifie les processus d’apprentissage
Les suggestions sont le matériau avec lequel l’inconscient va travailler. Il existe des scénarios non spécifiques qui peuvent être tirés de divers livres, orientés vers des problèmes différents. L’imprécision présente l’avantage que c’est le patient qui s’adaptera à lui-même même si le thérapeute se perd. La spécificité veut s’attaquer directement au problème mais peut opprimer le client.
Les suggestions peuvent être directes, indirectes, non spécifiques et sous forme de fables ou de métaphores.

Son contenu doit être positif et acceptable pour le client, adapté à sa situation et à son expérience, sinon il générera une distorsion et sera rejeté ou engendrera une situation d’incongruité et de mauvaise adaptation.
Cette suggestion permettra au client de se voir de manière crédible pour surmonter le problème ou trouver des alternatives.

Les suggestions post-hypnotiques sont destinées à faciliter le comportement post-trance.

Ils sont basés sur des techniques de conditionnement classiques.

Les suggestions peuvent modifier à la fois la perception physique, comme dans le cas de l’analgésie et de l’anesthésie, et la perception psychologique, ce qui affecte l’estime de soi et la volonté d’agir.
Dans l’hypnose, des suggestions sont données qui sont censées être bénéfiques pour le client, mais c’est la dernière étape de l’hypnose.

Les lois de suggestibilité ont été établies par Coué (8), et sont les suivantes :

li>Loi de l’attention concentrée :

La loi de l’attention concentrée signifie que lorsqu’une personne concentre son attention sur une idée, cette idée a tendance à se réaliser.

 

  • Loi de l’effort inverse :

 

Cela signifie que lorsqu’une personne pense qu’elle ne peut pas faire quelque chose et qu’elle essaie ensuite, plus elle essaie, moins elle peut le faire.

 

  • Loi de l’affection dominante :

 

Cela signifie qu’une suggestion liée à une émotion prédominera sur toute autre suggestion dans l’esprit à ce moment-là. L’affect dominant (l’émotion), associé à la suggestion, exerce une plus grande influence sur l’esprit.

Dans un processus hypnotique, trois points sont clairement reconnus :

 

  • Acceptation ou permission du client.

 

L’acceptation sous une forme ou une autre se produit lorsque le client se présente à la consultation en demandant de l’aide. Le niveau d’acceptation est lié à la qualité du rapport qui s’établit dans la relation thérapeutique, si elle est bonne, si l’empathie est ressentie, l’acceptation sera plus grande.
Ce premier point est le postulat de base qui doit être donné pour que nous puissions passer aux points suivants (à l’exception des transes négatives).

 

  • Induction – approfondissement de l’état hypnotique ou transe par diverses techniques.

 

Il y a la transe négative, produite par exemple par un accident, dans laquelle il n’est évidemment pas nécessaire d’accepter

Phases de la transe.

La transe hypnotique peut être considérée comme un phénomène qui se produit naturellement dans un continuum d’intensité émotionnelle (8). Il existe quatre phases discernables dans l’état émotionnel d’une personne et trois phases d’hypnose :

Normal, sans hypnose.

 

  • Légère modification du comportement normal.
  • Première phase de l’hypnose.
  • Psychologie de masse ou de foule.
  • Augmentation de la suggestibilité et de la tendance à l’imitation.

 

D’autres changements.

Deuxième phase de l’hypnose. Inhibition musculaire profonde, analgésie, hallucination, “somnambulisme”.

Des changements extrêmes.

Troisième phase de l’hypnose. Stupeur, “animation suspendue”, anesthésie.

Dans la pratique clinique, la transe formelle positive est utilisée. L’hypnose peut être donnée de manière moins formelle, que ce soit dans un film, un article de presse, une publicité ou simplement dans une conversation influente.