À savoir sur outils de la menuiserie

À savoir sur outils de la menuiserie

6 février 2020 0 Par Tina

Qu’il s’agisse de lisser les courbes ou de redresser les bords, on peut compter sur l’une de ces ponceuses à broche pour des performances fiables. Leur action oscillante garantit que l’abrasif ne colle pas ou ne s’use pas de manière inégale, et qu’il produit un motif de rayures constant sur toute la longueur de la pièce, ce qui donne l’apparence d’un travail de qualité !

L’utilité des matériels de lissage

 

Si on connait le travail du bois et la construction, on doit probablement utiliser au moins un type de dispositif de ponçage utilisé pour lisser les bords plats ou polir les planchers et les murs. Si on aime construire des meubles, un ponçage à balançoire fait probablement partie de l’arsenal d’outils. Par exemple, on aime construire un cadre circulaire pour une table ou on façonne des meubles avec des motifs fluides qui n’ont pas la forme d’une boite comme un meuble. Dans ces situations, on aura besoin d’un outil plus spécialisé, comme une ponceuse oscillante,pour faire le travail. Une ponceuse oscillante est essentiellement un tambour cylindrique rotatif de petit diamètre recouvert d’un manchon en papier de verre et supporté sur une table de travail. Il est conçu pour obtenir une finition lisse et plate sur des pièces en bois caractérisées par des bords incurvés.

 

Le choix du meilleur outil de redressage

 

Pour un grand nombre de projets de menuiserie, le choix de l’outil dépend en fait de plusieurs facteurs. Cela peut être le type et la forme des pièces qu’on en va poncer, ce que les clients recherchent en termes de style, l’espace de stockage dont on aura besoin pour l’application prévue, l’environnement de l’atelier et l’étendue de la valeur qu’on souhaite donner à la ponceuse. Tout bien considéré, on doit décider quel type de ponceuse oscillante fonctionnera le mieux, qu’il s’agisse d’un modèle d’établi ou d’un appareil au sol.

Les outils à aplanir

L’amateur doit en principe acheter des bois déjà rabotés car le rabotage est un travail fastidieux, long et qui exige une certaine pratique du métier de menuisier. Il a certainement intérêt à connaître le maniement des outils de corroyage les plus simples car il devra souvent “dresser” un chant ou reprendre une petite épaisseur de planche.  Le riflard possède un fer arrondi. Il sert à dégauchir grossièrement le bois, surtout les bois frais. Il laisse une trace qu’il faudra enlever au rabot. Le rabot termine le travail du riflard. Son fer droit a un tranchant de 5 cm de large. La varlope est un grand rabot dont le bricoleur peut se passer.

Les outils à creuser et à percer

Les outils à creuser sont utilisés avec un maillet, jamais avec un marteau. La première chose à acquérir ou, mieux, à réaliser est donc un bon maillet. Les outils doivent être toujours bien affûtés et doivent enlever des copeaux lorsqu’ils sont maniés à la main et sous une légère pression pour les bois blancs.

Ciseaux et bédanes

Les ciseaux sont plus larges que les bédanes. Ils servent surtout à dégager des entailles à mi-bois. Les bédanes servent à creuser des mortaises. Ciseaux et bédanes doivent être tenus, le biseau vers le bas. Lorsque l’on achète des ciseaux et des bédanes, il est inutile d’acquérir le jeu complet de toutes les dimensions. Choisir des outils dans la gamme étroit, moyen, large.