Mieux comprendre l’implantologie et comment en tirer profit

Mieux comprendre l’implantologie et comment en tirer profit

25 février 2021 0 Par Sarah

Au cours de ces dernières années, l’implantologie s’évolue énormément dans les cabinets de chirurgie dentaire. En dépit de sa réputation, cette technologie reste encore peu connue par le large public. Pour que ce terme ne soit plus nouveau pour vous, découvrez ces quelques définitions utiles : 

Ce qu’on entend par implantologie et implant dentaire

L’implantologie se définit comme une branche de la médecine dentaire visant à installer l’implant dentaire. Elle doit être pratiquée uniquement par des professionnels de la santé buccodentaire qui ont suivi des études approfondies sur le domaine. En ce sens, le chirurgien dentiste implantologue doit être titulaire d’un diplôme de Docteur en Chirurgie Dentaire et des certificats en formation pratique et théorique à l’implantologie.

Cette technique est appliquée pour la première fois au milieu des années 1980 par le professeur Brånemark. Jusqu’à son décès, l’implant a permis à ses patients de mastiquer efficacement et confortablement. Puis l’implantologie se répand partout dans les quatre coins de la planète dans les années suivantes apportant une révolution grandiose à la médecine dentaire.

Quant à l’implant dentaire, il s’agit d’une pièce médicale sous forme d’une vis ou un cylindre jouant le rôle de la racine de dent. Généralement, ce dispositif est fabriqué en titane ou en zircone. Avec une anesthésie locale, il est vissé à l’intérieur de l’os alvéolaire du patient plus précisément au niveau de sa mâchoire. Comme sa pose ne se réalise pas à la légère, seul un chirurgien dentiste implantologue est autorisé à le faire.

La pose d’un implant s’adresse à tous les sujets qui ont perdu ou risquent de perdre leurs dents naturelles. Si vous souffrez aussi de maladies parodontales évoluées, elle fait partie souvent de la recommandation du spécialiste. Il en est de même pour les victimes des kystes dentaires et personnes âgées qui supportent mal un dentier. 

Les avantages de l’implant dentaire

L’implantologie procure de multiples avantages. Si votre chirurgien dentiste implantologue vous suggère la pose de l’implant dentaire, vous n’avez aucune raison de vous en soucier.

Pour le comparer au bridge, ce dispositif ne nécessite aucun meulage des dents avoisinantes. Lors de son installation, il ne requiert aucune modification de leur structure. De par sa stabilité et son allure générale, il peut remplacer votre dent naturelle. Il permet de rétablir sa fonction originelle. Avec sa fondation solide, il assure une mastication confortable. Grâce à cette technique liée à l’implant dentaire, vous n’avez pas l’impression de supporter une vis médicale dans votre bouche.

Contrairement à la prothèse amovible, ce dispositif ne vous réserve aucune mauvaise surprise. La première option ne peut pas échapper d’un risque de chute. C’est pourquoi les porteurs n’ont pas souvent l’esprit tranquille lorsqu’ils éternuent ou mangent. Par contre, la dent de remplacement sur l’implant dentaire est fermement fixée, grâce à la restitution de l’os. Elle est installée sur une base solide. A cet effet, l’implant vous procure à tout moment une sensation de sécurité.

Question entretien, ce dispositif médical se brosse facilement tout comme avec une dent naturelle. Il ne nécessite aucun emploi de fil dentaire comme la prothèse amovible. Malgré cette simplicité, il garantit une hygiène bucco-dentaire irréprochable. 

Les contre-indications à prendre en considération

 La condition majeure est de disposer d’un os en bon état, sinon d’éventuelles complications peuvent arriver à tout moment. La pose de l’implant dentaire requiert également une meilleure santé générale.

La pose de l’implant dentaire est déconseillée aux personnes souffrant de l’hypertension, du diabète, de l’insuffisance rénale et de certaines allergies. De même, elle n’est pas préconisée aux patients sous chimiothérapie puisque leurs défenses immunitaires peuvent s’avérer trop faibles. En conséquence, la technique avec l’implant peut entraîner l’infection.